Dans mon précédent billet sur le carnet détox, je vous ai parlé de la nécessité de pratiquer un rangement méditatif afin de se libérer des pressions accumulées et de se mettre au diapason de son propre rythme intérieur. La détente de l'esprit est liée à celle des muscles. Pour vous aider, voici une liste d'outils dans lesquels vous pourrez piocher. N'attendez pas une situation d'urgence pour vous détendre mais exercez-vous dès que vous pouvez, si possible quotidiennement. Ainsi la détente méditative s'inscrira dans votre mémoire corporelle et deviendra un automatisme. 

  • Bougez : votre corps est capable d'évacuer le stress par le mouvement. Allez-y calmement, soyez à l'écoute de vos limites et bougez en toute bienveillance. Concentrez-vous sur vos mouvements. Soyez pleinement conscient de ce que vous faites. 

  • Allongez votre rythme respiratoire : asseyez-vous, fermez les yeux, inspirez et expirez profondément et lentement. Votre corps va se relâcher naturellement. Lorsque vous expirez, visualisez un nuage gris qui s'échappe. Ouvrez les yeux et soyez conscient de vous ici et maintenant.

  • Respirez par le ventre : c'est la clé de la détente ! Posez votre main sur votre ventre, inspirez et expirez. Vous pouvez imaginer un ballon qui se gonfle et se dégonfle au gré de votre respiration. 

  • Enracinez-vous dans votre corps : les soucis n'ont aucun pouvoir dans votre corps ici et maintenant ! Installez-vous dans une position confortable, fermez les yeux et visualisez une à une chaque partie de votre corps. Imaginez-vous dans une bulle protectrice, une légère brise caresse votre front et emporte vos pensées négatives...

  • Observez vos pensées et vos émotions sans réagir : essayez de ne pas vous attacher à vos pensées mais soyez un simple observateur. Soyez attentif aux réactions de votre corps, au bien-être ou aux tensions engendrées. Essayez de vous concentrez sur les zones de votre corps qui sont détendues et laissez les vous envahir progressivement. Continuez à observer vos pensées. Vous n'êtes pas elles.

Source Pixabay

Dans son livre, Alexandra Viragh propose de créer sa "méditation de relaxation perso". Après avoir testé plusieurs fois les différents exercices proposés ci-dessus, réalisez votre propre rituel en reprenant, point par point, les outils les plus efficaces pour vous. Votre rituel devra être non contraignant et constructif afin d'être efficace. A vous de décider comment vous voulez le réaliser ! Vous pouvez vous inspirer des 7 points suivants (J'ai indiqué mes propres réponses en italique) :

  1. Ma position idéale : couchée sur le dos
  2. Mon environnement : silencieux... Il m'arrive d'utiliser des boules Quies. La musique m'empêche de me concentrer
  3. Ma respiration : abdominale et lente
  4. Ma détente musculaire : elle rayonne autour de mon ventre à chaque expiration
  5. Mes visualisations : je visualise l'air qui se diffuse dans chacun de mes membres, comme dans une sorte de tunnel. Lorsque j'expire, l'air s'échappe et mes membres se détendent. Au fur et à mesure des respirations, le phénomène est de plus en plus immédiat (J'avais essayé de visualiser un ballon qui se gonflait et se dégonflait mais je n'y arrivais pas : lorsque le ballon était gonflé, il s'envolait...) 
  6. Mon retour à mes activités : pas d'observation, mon rituel se déroule le soir, au coucher
  7. Ma régularité : j'essaye de faire de cette détente un rituel le soir dans mon lit avant de m'endormir

Le Carnet Détox : Prochain Rendez-Vous

Le prochain billet sera consacré à notre vie virtuelle... A mon avis, tout un programme pour beaucoup d'entre nous.