• Chroniques du Burn Out #3

    Les Chroniques du Burn Out sont des textes que j'ai écrits suite à la thérapie de groupe que j'ai suivie. Ceux-ci sont librement inspirés de ma propre expérience et de celle des burnies, mes copains d'infortune. Ils visent, modestement, à mieux faire comprendre la réalité de la personne en souffrance. 

    Le Burn Out : l’annonce faite à Cathy

    La scène se déroule dans un cabinet médical. 

    • Asseyez-vous, il est rare de vous voir. Qu’est-ce qui vous amène ?
    • Je ne me sens pas bien, Docteur. A mon avis j’ai la grippe ou une bronchite. Je suis fatiguée et énervée. J’ai mal au dos, à la tête. Mes jambes sont en coton. J’ai la nausée. Rien ne va. Je suis épuisée. J’ai perdu du poids, beaucoup de poids. 
    • Vous dormez bien ces temps-ci ? 
    • Pas vraiment... 
    • Et le boulot ? ça se passe comment ?  Votre compagnon m’a dit que vous rentriez toujours fatiguée et énervée.
    • Un peu comme chaque personne qui travaille, je pense. On a beaucoup de boulot. Mon chef me prend la tête. Cela se passe mal avec ma collègue. Il y a du bruit en permanence dans mon bureau. J’ai besoin de me concentrer mais c’est impossible. Il fait froid l’hiver et trop chaud l’été. Je n’en peux plus en fait. Cette situation dure depuis des mois. Je ne sais plus comment la gérer. Je fais le boulot de deux personnes. On me met la pression en permanence. Quand je rentre chez moi le soir, je ne fais que parler du boulot. J’ai les nerfs à fleur de peau. 

    Cathy se met à pleurer.

    • Madame, je pense que vous êtes en Burn Out. Il va falloir lever le pied. Je vous mets un mois d’arrêt... Pour commencer.
    • Non, c’est impossible. Je ne souhaite pas mettre ma collègue et ma responsable dans l’embarras.

    Dans  ma tête, en boucle Je ne suis pas en Burn Out, elle se trompe. C’est un truc à la mode. Je ne suis pas une tire au flanc. Je suivrai ma devise "tant que tu n’es pas à terre, tu es toujours vivante et capable d’affronter". Tu en a déjà tellement vu, cela ne va pas t’abattre ce diagnostic. Lundi, je vais au boulot. Ils ont facile les médecins…

    "Ils ont facile" mais parfois raison aussi. Lundi matin, je ne retournerai pas au boulot. Je suis en larme dans le cabinet du médecin. Je ne remettrai pas les pieds dans mon bureau avant un long moment. J’ai l’impression d’être faible. Je me sens coupable. Je découvrirai par la suite qu'on a engagé deux personnes en Intérim pour effectuer mon travail... 

    Source


    Dans la réalité, il faut savoir qu'une personne n'est pas diagnostiquée Burn Out aussi rapidement que dans ce texte. Il est évident que j'ai pris des raccourcis pour la fluidité de la lecture. Il n'est pas rare que "l'heureux gagnant" d'un épuisement professionnel ait déjà consulté son médecin pour divers problèmes de santé, voire ait subit une batterie d'examens visant a diagnostiquer un problème cardiaque, d'estomac, etc. Il existe des tests spécifiques visant à donner un diagnostic précis de Burn Out à un patient. Un Burn Out n'est pas une dépression. Il a des causes et des conséquences propres. 

  • Des belles choses [24 juin 2018]

    Pendant plusieurs mois, presque chaque jour, j'ai essayé de partager mes petits bonheurs du jour sur ma page Facebook. C'est dans cette optique, que j'ai décidé de créer une rubrique pour me souvenir de mes envies et des jolies choses de la vie. Cette semaine, j'ai  :

    • terminé et réussi ma formation en massages de détente. Dans la foulée, je me suis inscrite à une formation d'anatomie afin de bien comprendre l'impact des gestes posés lors d'un massage. J'ai déjà eu droit à des réflexions déplacées sur cette formation mais je crois que je m'en fiche. Les gens se conduisent juste comme des cons parfois...
    • fait du shopping. Toute seule. Je me suis offerte une jolie robe longue pour l'été chez Esprit, du masking tape et du yogi tea. Je suis aussi passée chez Galler pour boire un café et acheter du chocolat. 
    • parlé de mes avancées avec ma psy. Et aussi d'un problème qui me tenait à coeur. C'était assez compliqué et elle m'a félicitée parce que le sujet était difficile. 
    • fini la chambre de la poulette. Elle va avoir 10 ans et est l'heureuse résidente d'une chambre "de grande" : nouvelles peintures, nouveaux rideaux, nouvelle déco !
    • eu envie de rire 1000 fois, papoté avec des copines, bu du cappuccino, observé les bourdons qui se plaisent définitivement dans mon jardin fleuri... 

    J'en profite pour participer au projet 52 de Ma', semaine 25 - 2018, sur le thème Détail. Pour une fois, je n'ai pas pioché dans mes souvenirs familiaux. Cette photo a été prise hier, au jardin... 

    Mes envies du moment :

    • du soleil, un petit vent frais et une sieste au jardin ! 

    N'oubliez pas que vous pouvez trouvez mes exercices anti stress sur la page Facebook du blog. Le principe ? Chaque semaine, des petits trucs pour lâcher prise, gérer son stress, prendre soin de soi...  N'hésitez pas à me rejoindre, à piocher dans les défis ou, pourquoi pas, à participer maintenant ou plus tard à tous les défis. 

    Bon dimanche !