Les Chroniques du Burn Out sont des textes que j'ai écrits suite à la thérapie de groupe que j'ai suivie. Ceux-ci sont librement inspirés de ma propre expérience et de celle des burnies, mes copains d'infortune. Ils visent, modestement, à mieux faire comprendre la réalité de la personne en souffrance. 

Qu'est-ce qu'un Burn Out : Horreurs et Préjugés

-Tu sais qu’Isabelle est en arrêt maladie ?

-Ah bon ? Qu’est-ce qu’elle a ?

-Je ne sais pas. Apparemment, elle n’a pas voulu le dire.

-Elle en a pour longtemps ?

-3 mois.

-Elle a un cancer ? Elle était bizarre ces temps-ci. Elle avait perdu du poids. Je parie que c’est un cancer. Tout lemonde chope ça.

-La pauvre. Elle a un petit garçon à l’école primaire. Quelle horreur…


-Tu as reçu la prolongation de certificat de Marc ?

-Hmmmmm

-Paraît que c’est un “Burn Out”. T’y crois toi à celle-là ?

-Hmmmm ben, j’ai pas trop à y croire ou pas. J’suis pas médecin.

-Moi je dis qu’il a trouvé le bon plan pour rester tranquille chez lui. Il ne fait quand même pas un travail bien lourd. Un Burn Out ? Faut pas pousser non plus… C’est le truc à la mode en ce moment. Tout le monde y va de son petit Burn Out. Est-ce que je fais un Burn Out, moi ?


-Il est en arrêt depuis 14 mois. Cela doit être grave quand même son Burn Out, là…

-Apparemment. Mais il ne donne aucune nouvelle. Tu sais ce que c’est exactement, toi ?

-Un genre de dépression.

-Mouais… Parfois, les gens devraient se mettre un bon coup de pied au cul et ça irait mieux !


- Tu sais qui j’ai croisé au centre commercial ?

- Non

- Estelle ! Elle n’est pas en Burn Out pour tout, en tout cas .... si tu l’avais vue avec ses copines en train de prendre un verre et de rigoler

- Faudrait la dénoncer à la médecine du travail, tu ne penses pas ?

- Tu parles !! Moi pendant ce temps,  je suis sur les genoux. Je ferais bien un ptit Burn Out aussi tiens.... juste pour avoir quelques jours de repos


Source

60%des Belges interrogés (selon les chiffres donnés par la RTBF en mai 2018) estiment que les gens en maladie de longue durée seraient capables de reprendre le travail plus tôt. Face à ce chiffre aberrant, en tant que malade de longue durée, j’ai envie de vous demander ce que vous en pensez ? Croyez-vous réellement que les personnes souffrant d’un Burn Out devraient reprendre plus rapidement le travail ? Pensez-vous que nous soyons si forts que nous pouvions duper psychologues, psychiatres, médecins traitants… durant plusieurs mois ? Quels bons acteurs nous sommes ! Tant de nuits d’insomnie, fantôme dans la vie de nos familles, tant de kilos perdus, de larmes versées, de troubles du comportement alimentaire, de déficits d’attention, d’heures vides, d’internements, tant de suicides… “juste” pour entuber la sécurité sociale et rester chez nous ?

Vraiment ?

Regardez-moi dans les yeux ! Dans les yeux ! Oui ! Là ! Et dites-moi, de quel droit pouvez-vous juger si je suis apte ou pas à travailler ? Qui êtes-vous pour affirmer ça !?!?